débouchage canalisation

Principale différence entre eau dure et eau douce

 

L’eau est dite dure quand elle quand elle est riche en sels dissous notamment le calcium et le magnésium. Elle est dite douce quand elle pauvre en sels dissous (calcium, magnésium etc…). L’eau douce est aussi l’eau non salée, telle que l’eau des lacs, des ruisseaux et des rivières mais pas l’eau des océans. Le terme est également utilisé pour qualifier les êtres qui vivent en eau douce ou les choses qui y sont apparentés.

Dans cet article, l’expert de la société Belge SD Débouchage, spécialiste du débouchage de canalisation va nous expliquer les différences que l’on peut retrouver entre une eau dure et une douce.

Principale différence entre eau dure et eau douce

La principale différence entre eau dure et eau douce se situe au niveau du calcaire qu’elles contiennent. L’eau douce en contient une faible quantité tandis que l’eau dure contient une grande quantité de calcaire. Cette différence est principalement due à la nature géologique du sol ou à la région géographique de la provenance de l’eau.

Eau douce

On y retrouve de très faibles portions de sel. Elle provient souvent des fleuves, des rivières, des lacs et des ruisseaux qui n’ont pas été exposés pendant une longue période aux formations rocheuses minéralisées. L’eau distillée est l’eau la plus douce. Elle ne contient en effet aucun minéral. Elle n’est donc pas jugée à la consommation humaine.

Eau dure

L’eau dure se reconnait par sa forte teneur en calcaire. L’expression « eau dure » n’est pas en rapport avec la potabilité de l’eau mais en rapport avec la présence d’ions calciums et magnésium qui sont responsables de la formation du calcaire. L’eau dure de façon générale provient des sources souterraines qui ont été exposées à de la roche minérale sur une longue durée.

Les effets indésirables d’une eau dure

Une quantité élevée de calcaire dans l’eau du robinet signe le commencement des ennuis à la maison. L’eau dure crée une multitude de désagréments à la maison. Une eau dure peut engendrer :

  • Un assèchement de la peau favorisant l’apparition de troubles cutanés tels des démangeaisons, des rougeurs ou des plaques.
  • Des cheveux secs et cassants
  • Mauvais goût de l’eau
  • Une vaisselle qui ternit au fil des lavages
  • Une surconsommation de produits d’entretien
  • Une tuyauterie qui perd en débit, pouvant se boucher
  • Des robinets qui se grippent
  • La chaudière qui tombe plus fréquemment en panne

Heureusement le calcaire qui fait de l’eau une eau dure n’est pas une fatalité et des solutions permettent aujourd’hui de lutter efficacement contre ces méfaits.

Un adoucisseur pour lutter contre l’eau dure

Pour retrouver son bienêtre et son confort au quotidien l’installation d’un adoucisseur d’eau est la solution la plus appropriée. L’eau dure peut-être ainsi adoucie, c’est-à-dire transformée en eau douce via un système d’échange d’ions, l’adoucisseur d’eau permet de protéger la plomberie, de ralentir l’entartrage des différents appareils, d’obtenir une vaisselle éclatante, de protéger la peau et les cheveux du dessèchement et de conserver un linge doux et non terni. L’adoucisseur permet également de diviser par quatre l’utilisation de produits d’entretien et de réaliser des économies d’énergie significatives. Les bienfaits d’un adoucisseur d’eau sont visibles au quotidien et s’apprécient le long des jours.

Comment reconnaitre une eau douce et une eau dure ?

L’eau dure dépasse 30 degrés tandis qu’une eau moyennement dure commence à 15 degrés. L’eau est douce pour des valeurs inférieures à 15 degrés. Le calcaire peut se former lorsque l’eau est moyennement dure.

L’eau dure est donc une eau calcaire. Par opposition une eau qui comporte peu de calcaire est donc dite douce. Selon la région, l’eau n’a pas la même teneur en calcaire.

  • De 0 à 8 degrés f : très douce
  • De 8 à 15 degrés f : eau douce
  • De 15 à 30 degrés f : eau moyennement dure
  • Eau supérieure à 30 degrés f : eau très dure
Répandre avec amour

Laisser un commentaire